Art-thérapeute diplômée RNCP

Patricia Padovani
Accompagnement thérapeutique Paris 11

Art-thérapeute diplômée RNCP

Patricia Padovani
Accompagnement thérapeutique Paris 11

Emprise mentale - Comment l’art thérapie psychocorporelle peut nous aider ? Eclairage à partir du conte de Barbe-Bleue.

 

Emprise mentale- Comment fonctionnons-nous ?

Comment l’art thérapie psychocorporelle peut nous aider ?

 

Eclairage de l’emprise à partir du conte de Barbe-Bleu de Charles Perrault.

Illustration de l’emprise à travers un décryptage du conte de Barbe-Bleue. J’y implique mon travail d’accompagnement en art thérapie et en victimologie- psycho-trauma.

 

Photo Barbe-bleue Pina Bausch.

Bref résumé du conte.

Barbe-Bleue, homme beau et riche possède un grand château où il accueille sa nouvelle épouse. Il manifeste tous les attraits du séducteur et du protecteur. 

Pourtant un reflet bleu dans sa barbe paraît étrange, inquiétant, surement un signe que la jeune femme a remarqué mais n’en n’a pas tenu compte.

Manque de discernement ? Manque d’écoute intuitive ?

Ses sœurs, qui représentent les multiples aspects psychiques de la jeune femme lui ont pourtant recommandé de se méfier.

Toutefois sa mère ne lui a pas enseigné que sous des paroles séductrices peut se cacher le manipulateur. 

Et celui-là a besoin de l’autre pour exister, il va donc la vampiriser.

Barbe-Bleue s’absente et laisse le château avec toutes ses clés à son épouse mais il lui interdit de se servir de la petite clé un peu spéciale…

Elle ne comprend pas qu’elle est mise ainsi à l’épreuve.

 La clé prend une fonction particulière, elle est le signe de la transgression de l’interdit.

La clé est la preuve des actes criminels de Barbe-bleue : le sang des femmes  qu’il a tuées. 

Au moment où elle découvre l’innommable, toutes ces femmes qu'il a tuées, la petite clé se tache de sang et impossible pour la jeune femme de nettoyer ce sang fixé à jamais sur la petite clé, comme si la jeune femme ne pouvait plus se cacher la réalité, comme une prise de conscience indéfectible.

Elle aurait pu dénier cette réalité si les traces de sa transgression n’existaient pas. Mais la clé – la clé comme une sortie de sa confusion- lui permet de trouver l’impulsion d’agir, de trouver une stratégie pour se sauver elle-même : elle a ameuté toute sa force psychique pour se sauver à travers ses appels vers sa sœur Anne et ses frères.

Cette initiation ou apprentissage à trouver son propre pouvoir de sortir de la situation lui sauve la vie.

 

Emprise ? Quelles étapes permettent de retrouver son corps, son intégrité ?

 

Comme dans le conte, plusieurs étapes sont nécessaires 

La première étape vise à aider la personne qui éprouve une emprise à :

  1. Lever l’aveuglement et la confusion qu’elle que soit la situation.
  2. Traverser ses peurs, à ne pas être effrayé par la confusion, même quand elle est difficile à confronter.

Les étapes qui suivent tendent à lever la culpabilité, la honte et à reprendre son autonomie en main.

  • Ce travail s’effectue par un accompagnement psychocorporel  qui rende possible  la « déprise ».
  • La déprise se manifeste par une forme de prise de conscience : cet acte fondamental se déroule par l’écoute du corps, par le mouvement, par la voix, parfois par une forme de théâtre (Drama thérapie)  alliés à la parole,  dans le respect et l’attention de l’instant vécu pendant la séance : j’accompagne ce travail individuel qui ouvre à la reconnaissance des blessures de l’emprise et peu à peu à trouver le chemin de l’individuation. L’écriture, le dessin peuvent également aider selon les besoins et aspirations de chaque personne.

 

Explications du mécanisme d’emprise 

 

  • Le mécanisme d’emprise concerne plusieurs sphères dans notre société : viol, agression sexuelle, violence psychologique, emprise sectaire…
  • La conduite d’emprise consiste à disqualifier,  instrumentaliser, détruire  l’autre. Il s’agit toujours de vampiriser, de s’emparer de l’autre pour satisfaire son propre plaisir. 
  • Ce mécanisme impacte souvent la personne par un psycho-trauma (type 2, action répétée) qu’il faut savoir détecter par ces manifestations : angoisses, crises de panique, somatisations, addictions…

 

  • Les récents mouvements tel que « Me Too », ainsi que la publication de témoignages tel que le livre de Vanessa SPRINGORA « Consentement » mettent à jour ce phénomène resté longtemps tabou dans nos sociétés. En 2020 existe un projet de loi dont certaines actions sont déjà mises en œuvre pour les femmes victimes de violence.  La justice joue un rôle fondamental : la notion d’emprise est revue avec une définition juridique actualisée incluant une notion d’incapacité de prendre une décision dans une situation d’emprise 
  •    Se conférer aux « liens utiles » en fin d’article.

En quoi l’art thérapie est un moyen de sortir d’une conduite d’emprise ?

 

  • Mon dispositif art thérapeutique inclue tous les arts vivants : scénographie, danse, chant,  écriture, marionnettes, masques…afin d’aider la personne à poser des actes symboliques ayant pour but la psychothérapie, ainsi la déprise. La déprise est un processus long, ce cheminement est à la hauteur de l’intensité vécue dans le processus d’emprise. Je souligne que ce processus doit être de préférence accompagné (par un thérapeute formé au sujet) afin de soutenir et de clarifier chaque étape et ainsi d’ancrer la déprise. 
  • Nous avons évoqué les étapes principales à traverser entre confusion, honte, culpabilité… Cet accompagnement psychocorporel répond aux besoins fondamentaux de retrouver sa propre intégrité psychique et corporelle comme la jeune femme du conte de Barbe-Bleue qui convoquent ses propres forces.

 

Liens utiles

 

https://www.patricia-padovani.com/blog/articles/victimologie-de-l-emprise-mentale

 

https://cheekmagazine.fr/societe/zoe-royaux-avocate-fondation-femmes/

 

https://www.cairn.info/revue-connexions-2011-1-page-15.htm#

 

https://www.derives-sectes.gouv.fr/documents-utiles/lois-règlement-et-circulaires/lois/abus-de-faiblesse

 

https://www.stop-violences-femmes.gouv.fr/

 

https://www.gouvernement.fr/sites/default/files/document/document/2019/11/dossier_de_presse_-_cloture_du_grenelle_contre_les_violences_conjugales_-_25.11.2019.pdf

 

 

 

 


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.